Actualités

Partager sur :

Après le dialogue, le temps de la décision.

27 février 2024 Communiqués
Vue 277 fois

Après le dialogue, le temps de la décision.


Le 26 février 2024, nous apprenions par voie de presse que 195 personnes réfugiées politiques allaient être accueillies temporairement dans les résidences étudiantes au sein du domaine de Grignon. Comme en 2022, la Préfecture agit en collaboration avec l’association Emmaüs sur demande de Madame le Maire de Thiverval-Grignon, Nadine Gohard.  

 

Nous ne commentons ni ne regrettons cette utilisation humanitaire temporaire, mais nous tenons à rappeler l’urgence de l’affectation de Grignon au grand projet de la transition écologique.

 

Suite à une mission confiée au Conseil Général du Ministère de l’Agriculture et à l’Inspection Générale des Finances, débutée en septembre, l’Administration dispose maintenant de recommandations pour construire un partenariat public-privé via un cadre juridique innovant. La mission propose la conservation du domaine par l’Etat et la mise en place d’une société immobilière locale universitaire sous forme d’un partenariat public-privé. C’est une proposition cohérente qui rejoint notre souhait de créer une société de gestion unique pour garantir l’unité du domaine, la mise en place d’un projet économiquement viable et durable, ainsi que son ancrage dans son territoire. 


Nous rappelons notre attachement à la présence de l’enseignement supérieur dans le dispositif. C’est en tout cas le souhait de toutes les parties prenantes, dont les collectivités locales, qui regardent Grignon pour ce qu’il est : un actif de grande valeur pour nos systèmes agricoles et alimentaires et un joyau patrimonial qu’il convient de rénover afin de raviver cette marque connue et reconnue à l’international. 


Il y a un consensus entre toutes les parties pour un projet d’intérêt général. Au vu de la crise actuelle qui secoue les mondes agricoles français et européens, Grignon est une opportunité.  En accord avec le rapport demandé fin 2021 par le Ministre de l’Agriculture à Gilles Trystram, précédent directeur d’AgroParisTech, nous souhaitons que Grignon devienne un lieu pour tester, montrer et démontrer ce que la France sait faire en matière de transition écologique des systèmes agricoles et alimentaires. 


Rassembler les familles professionnelles de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement dans ce lieu emblématique est un projet de bon sens. Il permettra d’installer un dialogue exigeant entre toutes les parties prenantes et ce dans le but de coconstruire des programmes sectoriels ambitieux qui nous permettront de faire face aux défis du changement climatique et de l’effondrement de la biodiversité.


Nous sommes toujours à la disposition des Ministres pour leur exposer notre projet de centre international dédié à la transformation des systèmes agricoles et alimentaires.  C’est une opportunité pour rassembler autour des enjeux agricoles européens, la décision est à portée de main.